D’airain

Tout ce que c’était que de vivre
en fusillade, des mots sans retenue.
Les emportements.

Hélas, aujourd’hui, je ne suis plus poreux.

Impossible de commenter.