l’océan rangé dans une armoire

Le bonheur n’est qu’une image à louer.
Nous sommes le négatif à revendre,
une chanson sans texte, une musique sans partition.
 
Partition.
 
Un regard de violon.
Piger une carte au casino bleu,
bracelet fatalis
jouer à l’amour au harem de la folie,
un tartare d’insouciance.
Les moments à partager, à partager, à partager
avec l’absence.
Les moments-pyramide.
Au crochet de l’amour-propre,
suspendu au bout d’une corde,
l’estime dans un sac.

Impossible de commenter.